Mot de bienvenue
Les historiens feront plus tard le partage du bon grain et de l'ivraie, s'efforceront de trouver ce qui, de l'actif ou du passif, a prévalu dans l’œuvre de Duplessis. Car c'est la fonction des historiens de dégager les traits prédominants d'un homme ou d'une époque, en laissant tomber ou en replaçant là où ils doivent être les éléments purement accessoires. Le décantage de l'histoire sera-t-il favorable à Maurice Duplessis? C'est possible; mais attendons pour le savoir qu'elle se soit prononcée.
Gérard Filion, Le Devoir, 21 novembre 1959, p. 4.
(Merci à Gilles Gallichan d’avoir repéré cette citation)

Le 7 septembre 1959, Maurice Duplessis mourait dans l’exercice de ses fonctions. Il était le député de Trois-Rivières sans interruption depuis 1927, avait exercé une première fois le pouvoir comme chef du gouvernement de l’Union nationale entre 1936 et 1939 et, au moment de sa mort, il était le premier ministre du Québec depuis 1944.

Le colloque constituera un forum d’échanges entre spécialistes de divers horizons disciplinaires et sera l’occasion de relancer la réflexion et la recherche sur ce personnage marquant et controversé de l’histoire du Québec au XXe siècle.

Veuillez noter que la conférence du sénateur et comédien Jean Lapointe,
le jeudi 17 septembre, sera ouverte au grand public.

Bienvenue!